En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies


257955 visites
OK
Mairie
2, Place de l'Eglise
44110
Saint-Aubin-des-Châteaux
Tél : 02 40 28 47 13
Fax : 02 40 28 42 24 mairie@saint-aubin-des-chateaux.fr


Ouvertures au public :
lundi et vendredi
8h30 à 12h30 - 14h à 18h
mardi mercredi et jeudi
8h30 à 12h30

CIMETIERE

Faites vos recherches en ligne en cliquant ICI

SERVICE PUBLIC
Droits et démarches : cliquez sur l'image

<
Janvier 2018
>
Voeux de la municipalité - 6 janvier 2012

Allocution de Monsieur Michel RETIF, Maire

Bonsoir à toutes et à tous,

 Je vous souhaite la bienvenue ce soir à l'Espace Castella.

 Je m'adresse plus particulièrement aux personnes nouvellement arrivées sur notre commune au cours de ces derniers mois, en espérant qu'elles puissent s'intégrer rapidement à la vie de notre cité. La participation aux activités de nos associations peut être un excellent tremplin pour cela.

      L'état-civil présente les chiffres suivants :

  • 20 naissances (19 en 2010,
  • 2 mariages (9 en 2010),
  • 10 décès (14 en 2010).

 Les élèves fréquentant les 2 établissements scolaires de la commune étaient au nombre de 180 à la rentrée scolaire de septembre, contre 184 l'an passé.

50 actes d'urbanisme ont été délivrés (52 en 2010) dont 17 pour la construction de maisons individuelles. Il y en avait eu 12 en 2010.

 La commune a dépensé en 2011 près de 158 000 € au financement des investissements dont les principaux ont été :

  • Les rechargements de chaussées et les enduits d'usure,
  • L'aménagement du parking du chemin du Fau et son traçage,
  • Une première tranche de mise aux normes d'accessibilité des bâtiments communaux,
  • L'acquisition d'un tracteur, d'un broyeur et d'une balayeuse pour les services techniques municipaux,
  • Une nouvelle auto laveuse pour l'entretien de cette salle,
  • Une friteuse pour la cantine,
  • De nouveaux logiciels informatiques pour la mairie,
  • Ainsi que quelques autres de moindre importance.

 Une fois n'est pas coutume, je vais débuter mon propos par vous exposer mes inquiétudes :

  • Inquiétudes face à la réforme territoriale et à ce qu'elle pourrait donner dans les années à venir. Quelle sera demain la place de nos communes, pourtant espaces de proximité et l'un des derniers lieux de dialogue et d'écoute en direction de la population ? A cet égard, l'année 2012, avec les échéances importantes qui s'annoncent, sera décisive.
  • Inquiétudes quant à la situation financière de nos communes et plus largement des collectivités territoriales. Les recettes stagnent, les besoins et attentes de nos populations n'ont jamais été aussi forts. Pourrons-nous demain, à notre modeste échelle locale et en dépit de notre bonne gestion, faire face à cette crise ?
  • Inquiétudes face à la situation économique et sociale de notre pays. Point n'est besoin d'en rajouter. Nous voyons chaque jour dans l'actualité combien de pays proches du nôtre affrontent des situations très difficiles.

 Comme vous pouvez le constater, mes inquiétudes sont grandes mais légitimes. Les élus devront prendre en compte tous ces paramètres lors des prochains budgets.

 Comme vous l'avez certainement remarqué tout au long de l'année passée, le plan d'eau du Bas du Tertre pose question. Malgré l'enlèvement des batardeaux en bois, aucune évolution favorable du site n'a été constatée. Le comité de pilotage s'est réuni à deux reprises ces derniers mois pour examiner la situation. Lors de la première réunion, les représentants de la commune ont réaffirmé la position des élus Aubinois et administrés qui souhaitent le maintien du plan d'eau. Lors de la seconde, l'Agence de l'Eau, par la voix de sa représentante, a confirmé qu'elle n'apportera pas son soutien financier si les aménagements ne sont pas conformes aux objectifs de la loi sur l'eau et du Grenelle de l'environnement. Malgré tout, à l'issue de la réunion, et à l'unanimité, les participants se sont accordés sur le fait qu'une étude complémentaire portant sur l'aménagement et les contraintes du site devait être réalisée. Il a été convenu que les résultats de cette étude seraient présentés lors d'une réunion publique, ouverte à tous, organisée dans cette salle par le Syndicat Mixte pour l'Aménagement du Bassin Versant de la Chère, avec l'ensemble des partenaires techniques et financiers. Vous en serez très largement informés.

 

      Depuis le dernier recensement, la population Aubinoise n'a cessé d'augmenter. Les investisseurs trouvent notre commune attrayante. A ce jour, il reste seulement 3 lots à vendre sur le lotissement privé des Louères et les terrains constructibles hors agglomération se raréfient. Comme je l'avais annoncé ici même l'année dernière, la commune ne possède plus aucun terrain constructible à offrir. Pour remédier à cela, il faudrait lancer l'urbanisation de la zone de Frény.

      Mais si nous possédons pratiquement tous les services de proximité et les infrastructures d'une commune de 2 000 habitants, un problème se pose en ce qui concerne l'accueil des enfants des nouveaux résidents à l'école publique Jean-Pierre TIMBAUD.

      Il me semble que le temps est venu d'étudier plusieurs scénarios qui permettent de dégager la meilleure solution possible. Il faut aborder ce sujet sans tabou, sans idée reçue. Seul compte l'intérêt général.

      Plusieurs options s'offrent à nous :

  1. Ne rien faire et attendre que la situation évolue
  2. Acheter un terrain pour construire une nouvelle école pour un coût d'environ 2 millions d'euros, mais dans ce cas :
    • Quelles subventions pourrions-nous obtenir ?
    • Est-ce que le budget pourrait supporter un tel investissement sans augmenter de façon significative les impôts ?
    • Cela ne nous obligerait-il pas à geler les autres investissements et si oui pendant combien d'années ?
    • La cantine et l'accueil périscolaire étant aujourd'hui sur le site des écoles, comment s'organiseraient les trajets entre ces services et l'école ?
  3. Est-ce que nos communes rurales ont les moyens financiers d'avoir deux écoles, surtout qu'aujourd'hui, on parle regroupement, mutualisation, économie d'échelle ? Des territoires ruraux ont déjà réglé positivement ce problème.

 Comme vous pouvez le constater, les interrogations ne manquent pas. Pour ma part, je n'ai pas de réponse toute faite. Je n'arrive pas à lire dans la boule de cristal. Il y a par contre une chose dont je suis certain, ne rien envisager serait la pire des choses pour le dynamisme et le développement de notre commune.

 Quels investissements pour cette année ?

  • La sécurisation de l'entrée d'agglomération, rue de la Gaudinais,
  • Un nouveau bâtiment pour les associations,
  • Des travaux de rechargements de chaussées ainsi que d'autres travaux ou acquisitions de moindre importance.

 A ces projets communaux, il faut ajouter ceux que la Communauté de Communes du Castelbriantais envisage de réaliser sur notre territoire, à savoir la construction d'une salle de musique et un terrain multisports.

Je remercie les divers responsables d'associations ainsi que tous ceux et toutes celles qui œuvrent dans les diverses structures communales, intercommunales ou professionnelles pour le bien-être de nos concitoyens.

 J'offre tous mes vœux de bonne année et de bonne santé à chacun et chacune d'entre vous avec une pensée particulière pour ceux qui sont démunis, qui souffrent de maladie, de solitude, sans oublier ceux que la société n'a pas épargnés.

 Je terminerai en citant cette belle formule de Jean Jaurès :

"Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent et une confiance inébranlable dans l'avenir".

 Bonne et heureuse année 2012

  Michel RETIF, Maire.

 

Ajouter un commentaire
Administration - Plan du site - Accueil - www.saint-aubin-des-chateaux.fr - a3w.fr © 2010 - Informations légales