En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies


271334 visites
OK
Mairie
2, Place de l'Eglise
44110
Saint-Aubin-des-Châteaux
Tél : 02 40 28 47 13
Fax : 02 40 28 42 24 mairie@saint-aubin-des-chateaux.fr


Ouvertures au public :
lundi et vendredi
8h30 à 12h30 - 14h à 18h
mardi mercredi et jeudi
8h30 à 12h30

CIMETIERE

Faites vos recherches en ligne en cliquant ICI

SERVICE PUBLIC
Droits et démarches : cliquez sur l'image

<
Juillet 2018
>
Voeux de la municipalité du 4 janvier 2015

Allocution de M. Daniel RABU, Maire de SAINT-AUBIN-DES-CHATEAUX

Bonjour à tous et bienvenue à cette traditionnelle cérémonie des vœux à laquelle vous répondez toujours plus présents.

Sans plus attendre, je vous présente au nom de toute l'équipe municipale nos meilleurs vœux de santé, joie, réussite et épanouissement pour cette nouvelle année 2015 pour vous-mêmes, vos proches et ceux qui vous sont chers.

Permettez-moi de saluer tout particulièrement Monsieur Bernard DOUAUD, Conseiller général, les forces vives, le directeur de l'école publique, les représentant des autorités religieuses, Mesdames et Messieurs les présidents des associations et le personnel communal qui travaille chaque jour pour le bon fonctionnement de notre commune. Mention spéciale à Michelle, la cantinière, qui va faire valoir ses droits à la retraite dans un mois.

2014 est à peine finie et déjà 9 mois que la nouvelle équipe municipale sortie des urnes en mars dernier est en place et au travail. Pour ce temps fort démocratiquement, 38 candidats étaient en lice. Le nouveau mode de scrutin ne permettait plus le panachage au grand regret de beaucoup. Malgré cela, 937 électeurs sur les 1 196 inscrits se sont déplacés. Je remercie et félicite tous les candidats et tous les électeurs pour leur participation.

Le Conseil municipal a été renouvelé à 70% mais l'événement de ces élections a été le changement de maire, bien que prévu. Ceci n'est pas chose si courante à Saint-Aubin puisqu'entre 1900 et 2014, notre commune n'a connu que 5 Maires. Inutile de les citer puisque vous les connaissez tous ou alors vous les découvrirez sur le projet bulletin municipal !

Je salue mes prédécesseurs pour le travail effectué, dans l'intérêt général de Saint-Aubin, chacun à sa façon et selon les moyens humains et financiers dont ils disposaient. Le Saint-Aubin de maintenant est le fruit de leurs réflexions et travail.

 La construction d'une nouvelle école publique et d'un restaurant scolaire a été le premier dossier sur la table des discussions lors de notre prise de fonctions.

D'abord, une présentation du projet élaboré par l'ancienne municipalité a été faite par l'architecte à la commission des affaires scolaires élargie à tous les conseillers municipaux.

Ensuite, la semaine suivante, nous débattions de ce dossier, en toute connaissance.

Conscients de la nécessité et de l'urgence de ce programme, lors de la réunion de Conseil municipal qui a suivi, un vote à l'unanimité lançait définitivement le projet que je vous présente succinctement :

-          2 classes maternelles,

-          3 classes primaires,

-          1 salle de motricité,

-          2 cours de récréation,

-          1 restaurant scolaire pour 140 couverts, sans l'équipement cuisine. A ce propos, nous sommes dans l'attente du projet intercommunal d'une cuisine centrale.

Le coût de cette opération sera de 1 653 000 € TTC, financé de la façon suivante :

-          Subvention du Conseil général : 380 000 €

-          Subventions de l'Etat 200 000 € (Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux et fonds parlementaires),

-          Prêt bancaire de 450 000 € sur 15 ans à un taux très légèrement inférieur à 2%

-          Un autofinancement de 363 000 € sur 2 exercices

-          Récupération de TVA de 260 000 €

Par ailleurs, un prêt relais TVA et subventions va être contracté pour un montant de 660 000 € à 1,1% sur une durée de 2 ans.

Après cette opération, la dette communale va doubler, mais dès 2018, nous retrouverons le même niveau d'annuités qu'aujourd'hui. 2015, 2016 et 2017 seront donc 3 années tendues. Comme vous pouvez le constater, c'est la bonne santé financière de la commune qui a permis la concrétisation de ce projet

Depuis la rentrée scolaire de septembre 2014, les nouveaux rythmes scolaires doivent être appliqués dans toutes les écoles publiques. Cette nouvelle organisation du temps scolaire répond avant tout à des objectifs pédagogiques pour permettre aux enfants de mieux apprendre à l'école en programmant les apprentissages fondamentaux le matin, là où les élèves sont les plus réceptifs. Certes l'objectif est louable mais c'est à nous qu'incombe la mise en œuvre.

Est-ce la rôle d'une collectivité locale d'assurer cette réforme décidée en haut lieu ? Et pourquoi avoir supprimé l'école du samedi matin en 2008 ?

C'est au niveau intercommunal qu'a été élaboré le projet éducatif de Territoire, dit PEDT, qui accompagne cette réforme. Celui-ci n'ayant pas été finalisé pour la rentrée 2014, nous avons dû en 3 semaines monter un projet transitoire.

Pour la rentrée 2015, un groupe de travail composé de la commission des affaires scolaires et de représentants des parents d'élèves des écoles publique et privée va façonner les programmes des temps d'activités périscolaires dits TAP à partir des moyens dont nous disposerons.

 

La nouvelle maison des associations et le studio de musique ont été inaugurés le 24 octobre dernier. 2 projets menés conjointement par la commune et la communauté de communes. Cet outil montre l'intérêt que portent les élus au monde associatif. C'est ensemble que nous serons les plus efficaces.

La panoplie des activités proposées à Saint-Aubin est tout à fait alléchante et concerne tous les publics. Elle vient de s'étoffer tout récemment avec la création d'une nouvelle association "le Badminton Loisirs Aubinois".

Notre société actuelle tend à devenir de plus en plus individualiste. Le rôle que tiennent les associations est de proposer quelque chose à faire et non à recevoir, ce qui est fondamentalement différent. Mesdames et Messieurs les présidents, les responsables, les bénévoles, je sais ce que représente l'investissement dans une association. Je tiens à rendre publiquement hommage à votre travail.

Le terrain de football, la salle de sports, le plateau multisports, la maison des associations, le studio de musique et la future école publique vont se trouver dans le même secteur géographique et vont le métamorphoser. L'aménagement des abords et dessertes devra tenir compte des affluences ponctuelles liées à l'utilisation de ces équipements. Par contre le centre bourg va connaître l'effet inverse. Pour la reconversion des locaux de la "future ancienne école publique", chacun a sans doute sa petite idée, mais nous devrons tenir compte de plusieurs facteurs. Les propositions devront être innovantes, donner de l'animation au centre bourg et générer un coût de fonctionnement plus que raisonnable.

 

Avec l'équipe municipale à mes côtés, nous avons à penser Saint-Aubin dans les années à venir, sans toutefois connaître avec exactitude les moyens dont nous disposerons. On nous rabâche que la crise est partout, bien sûr qu'elle est réelle et depuis plusieurs années déjà, voire décennie. C'est peut-être pour cela que les rois du pessimisme ont tendance à devenir des prophètes. Ils sont conscients que des efforts doivent être faits, mais surtout chez les autres ! Soyons réalises, des économies peuvent être faites mais par tous et à tous les niveaux et proportionnellement.

Pour ne plus augmenter sa dette, l'Etat va diminuer les dotations des collectivités locales, intercommunales, départementales… Espérons qu'il n'en oublie pas ! Pour Saint-Aubin, c'est un manque d'une dizaine de milliers d'euros dès cette année et d'ici à 4 ans, nous aurons perdu une cinquantaine de milliers d'euros, soit le quart de notre autofinancement. Quoi faire ? :

-          Aller manifester devant les préfectures avec nos écharpes ?

-          Crier à cor et à cri que c'est injuste ?

-          Faire la grève de la faim?

Je doute que ce soit efficace.

-          Augmenter la pression fiscale communale ?

Ce n'est pas à l'ordre du jour ni un objectif !

On dit qu'il faut vivre avec son temps. En cette période de disette, soyons pertinents dans nos investissements et maîtrisons nos frais de fonctionnement dans un premier temps. Mais au fait, si nous réfléchissions 2 secondes à notre situation personnelle : Sommes-nous réellement plus malheureux que l'an dernier, que les années précédentes ? Certains d'entre nous certainement, mais dans quelles proportions ? Et que dire des peuples Syriens, Palestiniens, Ukrainiens ?

 

Une collectivité est toujours associée à l'image que donnent ses dirigeants élus ou employés. Ceci est d'autant plus vrai quand il y a de la proximité, telle qu'une mairie. A contrario, plus la collectivité est importante, plus la politique est présente et moins il y a de proximité et la représentativité en est d'autant diluée.

 

Avec la décentralisation initiée dans les années 80-90, de plus en plus de compétences communales sont transférées vers les intercommunalités. Cela permet d'avoir des services compétents qu'une petite commune ne pourrait même pas envisager. Par contre, ce qui est nécessaire à une commune ne l'est pas forcément à l'autre.

Au sein de l'intercommunalité, un début de mandat n'est pas propice à la prise de grandes décisions. Il convient en premier de se connaître entre délégués et que chacun trouve sa place. Vos représentants Aubinois sont régulièrement présents aux diverses réunions intercommunales (commissions, bureau et Conseil communautaire).

 

Quittons Châteaubriant pour revenir à Saint-Aubin. La loi, pardon, les lois, évoluent très souvent. Ainsi notre Plan Local d'Urbanisme qui fut adopté en 2005 et qui depuis n'a pas été "grenellisé" ni adapté à la loi ALUR du printemps dernier se trouve en inadéquation avec la législation actuelle. Certes, nous pourrions continuer comme cela, mais avec les équipements communaux dont nous disposons ou allons disposer, il serait dommage de ne pouvoir nous développer. Le Conseil municipal sera amené prochainement à se prononcer sur la révision ou pas de ce PLU. C'est un immense chantier qui peut durer jusqu'à 3 ans et sans avoir la certitude d'obtenir ce que nous souhaitons. Une telle révision devrait aboutir à l'organisation d'une trentaine de réunions et coûter au moins autant de milliers d'euros.

 

Plus près de nous, à partir du 15 janvier et jusqu'au 14 février va se dérouler le recensement de la population sur tout le territoire communal. Pour cela, 3 agents recenseurs ont été recrutés. Leur photos va paraître dans la presse locale le week-end prochain.

Mesdames, Messieurs, merci de leur réserver le meilleur accueil possible. Pour la première fois, vous pourrez remplir votre questionnaire sur Internet. Je vous y encourage vivement puisque vos réponses seront transmises directement à l'INSEE sans passer par la Mairie ni les agents recenseurs. Donc encore plus de confidentialité pour vous et moins de travail de saisie pour la Mairie.

Vos réponses sont très importantes puisque c'est à partir de celles-ci entre autres que sont calculées les dotations communales. Pour 2015, le chiffre retenu officiellement par l'INSEE est de 1 686 Aubinois.

 

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil municipal, VISION et INITIATIVES doivent être les maîtres mots pour le développement de notre commune !

 

Avant de réitérer mes vœux, je vous demande de méditer sur cette citation de Jean Jaurès : "Il ne faut avoir aucun regret pour le passé ni de remord pour le présent et une confiance inébranlable pour l'avenir.

Bonne année 2015 à tous.

Daniel RABU, Maire

Administration - Plan du site - Accueil - www.saint-aubin-des-chateaux.fr - a3w.fr © 2010 - Informations légales