En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies
La destruction des chardons est obligatoire

Un arrêté préfectoral du 24 mai 2005 stipule que "les propriétaires, fermiers, métayers, usufruitiers et usagers, sont tenus de procéder à la destruction des chardons des champs (Cirsium arvense) dans chacune des parcelles qu'ils possèdent ou exploitent, dont ils ont la jouissance ou l'usage, ainsi que sur les haies qui les bordent".

 

La destruction des chardons doit se terminer au plus tard avant leur floraison.

 

Les chardons non coupés créent de plus en plus de gêne aux riverains, c'est pourquoi il est rappelé que faute d'obtempérer, les personnes à qui incombe cette destruction sont passibles de sanctions (amendes) prévues par les articles L251-19 à L 251-21, titre V - livre 2 - du Code Rural.